Présentation

HISTOIRE: 

Saint Bruno Sept étoiles s’allumèrent dans une nuit de l’année 1084 dans le songe de Saint Hugues, Evêque de Grenoble.

Lumineuse vision annonciatrice de l’arrivée de 7 hommes à la recherche de solitudes alpestres, désireux de louer Dieu, loin du monde et de sa clameur. Ils étaient guidés par Bruno de Cologne qui, à l’âge de 54 ans, voulut fuir l’agitation du siècle. Hugues les conduisit à travers un labyrinthe de montagnes escarpées, jusqu’à un désert de rochers et de sapins, appelé Chartreuse. Là, ils bâtirent des cabanes de bois, Casalibus, et un oratoire de pierre.Pauvre refuge d’où naquit la Grande Chartreuse.

Depuis maintenant 9 siècles, sur ce même site, leur présence s’élève comme un encens.


Le Monastère de la Grande Chartreuse

A la recherche de silence et de solitude pour se donner à Dieu, Bruno et 6 compagnons s’installent en Chartreuse en 1084. La prière des chartreux se perpétue depuis cette époque.

C’est ici que les futurs moines vont ériger leurs premières cabanes, puis un véritable monastère. Celui-ci deviendra progressivement au gré de bien des vicissitudes, l’édifice du XVIIe siècle que l’on peut admirer aujourd’hui, la Grande Chartreuse: maison mère de l’Ordre. Situé à 1100 m d’altitude, à 2 km du musée, le monastère ne peut être atteint qu’à pied.

On en voit les grands murs d’enceinte, les hautes maisons du chapitre général, les flèches de l’église et des diverses chapelles. Aujourd’hui, toujours au coeur du “désert” garantissant solitude et silence, une trentaine de moines vit derrière ces murs. Pour cela chacun dispose d’une maisonnette et d’un jardin, protégés de l’extérieur, reliés au grand cloître desservant l’église.


                          Correrie de la Grande Chartreuse 


Depuis 1957, le Musée de la Grande Chartreuse a pour mission de témoigner de la vie des chartreux. En effet s’ils sont retirés au fond du vallon pour y trouver solitude et silence nécessaires à leur contemplation, ils ne peuvent ouvrir le monastère au public. C’est la raison d’être du musée organisé dans l’ancienne maison des frères, véritable petit monastère jusqu’au XVIIe siècle

Photo musée de la grande chartreuse

Le Musée est au centre de la Correrie, «maison basse» du monastère, autrefois sous la responsabilité d’un père chargé entre autre du courrier, le père procureur. Au XIIe siècle, cet ancien petit monastère reçut les pères malades, d’où son organisation autour d’un véritable cloître et d’anciennes cellules. Des espaces sont ainsi répartis pour vous permettre de comprendre la vie d’un chartreux :

- Une partie "historique" retrançant l'hisoire de l'Ordre, ses maisons et les moyens de subsistance des chartreux

- Une partie "monastique" mettant en avant la vie spirituelle des chartreux au travers leur quotidien

Le Label Musée de France nous a été attribué par le Ministère de la Culture en reconnaissance de l'intérêt du Musée et de la qualité apportée à la muséographie.

Nouveautés: 

Vous pouvez prolonger votre expérience par un moment de silence au coeur du musée dans l'ancien oratoire. 

jardin alpin Bien plus qu’un musée, le site de la Correrie est un espace pour tous; lieu de silence et de réflexion au sein duquel vous trouverez: une boutique, une salle hors-sac pour vos pique-niques, une chapelle, un jardin alpin, et des manifestations à découvrir.


Aux alentours: 

Depuis la Correrie, il est possible de monter à pied jusqu’au monastère (prévoir 1 heure aller retour), situé au fond d’un vallon, labellisé Forêt d’Exception en 2015. Des promenades et randonnées pour tous les niveaux sont également possibles.

Caves de la Chartreuse 

  

LE SITE TOURISTIQUE DES CAVES DE LA CHARTREUSE FAIT PEAU NEUVE A COMPTER DE SEPTEMBRE 2020, POUR UNE DUREE DE 15 MOIS.

Pour plus d’informations : www.chartreuse.fr

 

La visite conjointe des deux sites, Caves et Musée, distants de 30 km, vous permettra de passer une agréable journée, et de comprendre la vie des chartreux sous tous ses aspects.

Logo Entreprise du Patrimoine Vivant